“Un cahier, un crayon” : qui participe ? que font-ils ?

Total
0
Shares

Grâce à la participation de centaines d’établissements scolaires, de classes… et aux retours précieux des enseignants et des animateurs sur le travail effectué dans le cadre de l’opération “Un cahier, un crayon” 2009, voici les éléments à retenir (extrait de “La Rentrée Solidaire” : comprendre et agir !) : 

 

Qui participe ?

100_4596.JPGLes écoles primaires sont les plus actives (47%), suivies des collèges (18%) puis du secteur « non formel » de l’éducation, et enfin des maternelles (dont la participation ne cesse de croître d’année en année) et des lycées.

• Pour les lycées, il s’agit surtout d’enseignants et d’élèves de la filière professionnelle avec une forte volonté d’agir et qui, par la suite, sensibilisent leur établissement.

• Pour les collèges, il existe aussi un groupe moteur souvent composé d’élèves de 6ème et de 5ème (l’opération s’adaptant très bien à leurs programmes) mais aussi des clubs (par exemple, club solidarité sur les temps méridiens) sous la direction de professeurs d’histoire géographie et de professeurs documentalistes. Puis, tout le collège est touché, surtout avec des affiches et une sensibilisation menée par le groupe moteur qui gère la collecte.

 

L’interdisciplinarité fonctionne bien en collège avec des actions conjointes entre professeurs de français, EPS, Education civique…

• Pour les maternelles et pour les écoles élémentaires, tous les niveaux semblent concernés.

 

Que font-ils ?


P1010610.JPG« Un cahier, un crayon » permet de mettre en relation diverses disciplines, ce qui entraîne une grande cohérence entre les établissements, les programmes et les niveaux d’enseignements en liant les différents apprentissages.

• Pour les lycées, un lien entre commerce/économie, mathématiques et géographie a pu être observé. De même, il semble exister un intérêt pour l’aspect pratique et professionnalisant de l’opération puisque les participants viennent

souvent de filières professionnelles.

• Pour les collèges, l’opération est abordée à la lumière des programmes. Solidarité et géographie de l’Afrique pour les 5èmes, Droit à l’éducation en éducation civique pour les 6èmes mais aussi sur les temps péri scolaires (notamment les Clubs).

• Pour les écoles élémentaires, il s’agit essentiellement de « découverte du monde », d’instruction civique, mais aussi d’expression écrite abordées en lien avec l’ensemble du programme.

• Pour les maternelles, il s’agit surtout de projets du type « vivre ensemble », « tour du monde » où les contenus sont

adaptés au niveau des élèves et passent essentiellement par la sensibilisation au pays et à la vie quotidienne.

Cela peut prendre la forme de :

• Leçons (histoire géographie, éducation civique), de discussions, d’exposés, de recherche Internet (souvent au CDI), à l’aide d’affiches et de ressources pédagogiques proposées par Solidarité Laïque, de CD, vidéos, photos.

Création d’affiches, dessins, activités de modelage et de graphisme, réalisations d’expositions afin de réaliser une campagne de promotion bien souvent dans les lieux de passages comme le hall ou le self, surtout en collège et en lycée.

• Articles de presse, correspondances, mots sur les carnets de liaison à l’intention des parents, des interviews, articles, émissions de radios préparées par les participants, journal télé du collège, etc.

• La collecte occupe aussi une grande part des activités. Elle est prise en charge par les élèves ou les enfants en fonction de leurs âges. En ce qui concerne la collecte, des banques, des entreprises locales ou les collectivités territoriales sont démarchées pour un appui logistique ou un relais d’information (filières professionnelles).

• Bien souvent, l’opération prend des formes très vivantes par l’organisation de repas (découverte culinaire du pays), goûters, préparation de confitures, gâteaux, ou encore la réalisation de journées spéciales : cross, comédiemusicale, conteurs, témoins, journée banalisée de découverte du pays, etc.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like

Solidarité Laïque au Burkina Faso

Solidarité Laïque et plusieurs de ses organisations membres interviennent depuis près de 20 ans dans ce pays d’Afrique de l’Ouest autour de programmes de coopération éducative. Depuis 1998, une action…
Lire la suite